Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Comme des bêtes

Résumé de l’éditeur : La montagne. Un village isolé. Dans les parois rocheuses qui le surplombent, se trouve une grotte appelée ’la grotte aux fées’. On dit que, jadis, les fées y cachaient les bébés qu’elles volaient.C’est à l’écart des autres habitations que Mariette et son fils ont construit leur vie il y a des années. Ce fils, étonnante force de la nature, n’a jamais prononcé un seul mot. S’il éprouve une peur viscérale des hommes, il possède un véritable don avec les bêtes.En marge du village, chacun mène sa vie librement jusqu’au jour où, au cours d’une randonnée dans ce pays perdu, un touriste découvre une petite fille nue. Cette rencontre va bouleverser la vie de tous…

Note de lecture : ❤️❤️❤️❤️❤️

La légende de la grotte aux fées est bien connue dans la région. Les fées recueilleraient les bébés volés au village isolé de la montagne. Cette légende est au cœur de l’histoire de Mariette et de son fils qui vivent seuls éloignés de tous dans la montagne. Son fils est dans une situation très délicate. Un randonneur a contacté la police après avoir vu une très jeune fille nue avec un homme immense. L’Ours, comme on l’appelle dans la région. Cette situation a choqué le promeneur et la machine judiciaire s’est mise en marche. Le lecteur est plongé dans les auditions des différents témoins. Ceux qui connaissent bien Mariette et son fils, ceux qui savent. A chacun sa vision des faits. Le seul point commun entre ces témoignages, c’est que l’Ours, le fils de Mariette, cette force de la nature, ne ferait pas de mal à une mouche, bien au contraire. Il a une facilité avec les animaux, les soignent. Comment une personne aussi inoffensive pourrait-elle faire du mal à une petite fille ? Les témoignages convergent. L’Ours, malgré son apparence de gros dur, ne peut pas avoir fait de mal à cet enfant ! Impossible. Les chapitres s’enchaînent et le récit s’intensifie car on entrevoit la fin, elle se rapproche et on ne sait pas jusqu’où cette histoire va nous emmener. Que pourrait-il arriver ? Le roman se déroule comme des entretiens, des auditions auxquelles le lecteur assisterait, mais sans entendre les questions des autorités, seulement les réponses des témoins. Une originalité qui rend ce roman de plus en plus fort. On découvre l’Ours, sa mère, les raisons de cet isolement forcé, la ferveur des habitants autour de cette vie simple et sans problème. Un livre court, mais qui marque durablement le lecteur. Une fin qui donne des frissons. Une lecture poignante à découvrir absolument !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close