Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Les Incorrigibles

Résumé de l’éditeur : Un roman saisissant sur l’enfer de la corruption et du bagne de Guyane. Été 1919. Léon Cognard, un ancien officier de gendarmerie idéaliste et fort en gueule, change de vie, direction l’Amérique du Sud. Avec une idée fixe : améliorer le sort d’un bagnard, condamné à vingt ans de travaux forcés. Un homme qu’il a arrêté autrefois et qu’il estime victime d’une injustice. Cognard découvre alors les rouages de la « transportation », sidéré par la perversité d’un système où toutes les valeurs sont inversées. À l’obsession de sauver Talhouarn s’ajoute bientôt celle de porter secours aux forçats libérés, ces grands oubliés de la pénitentiaire, condamnés à la misère et à l’errance. Mais peut-on aider qui ne veut – ou ne peut – pas l’être ?

Note de lecture : ❤️❤️❤️❤️❤️

Les incorrigibles se sont ceux qui résistent à l’enfer, ceux qui gardent la tête haute devant les matons, les tireurs et les autres détenus. Pour montrer aux autres qu’ils sont forts, mais surtout pour se prouver à eux-mêmes qu’ils valent mieux que cet enfer dans lequel ils ont atterri. Les incos se sont des durs, des vrais ! Mais pourquoi diable Marcel Talhouarn s’est-il retrouvé parmi ces détenus et emprisonné dans un bagne de Guyane ? Léon Cognard, ex-gendarme a fait sa connaissance après une évasion et un retour en France pour voir sa mère. Étonnant pour un bagnard ! Pourquoi risquer de se faire reprendre pour une visite ? Léon l’a arrêté mais s’est aussi intéressé à son histoire et n’arrive pas à faire se sortir cet homme de l’esprit. Son altruisme et sa détermination vont le pousser à embarquer pour un long périple jusqu’en Guyane pour sauver ce bagnard qu’il considère comme injustement emprisonné. Nous sommes en 1919 et Cognard ne s’attendait pas à découvrir la vraie situation des bagnes coloniaux guyanais. Peur, souffrance, perversité d’un système corrompu ! Non vraiment, il ne s’attendait pas à cela. Arrivé sur place, Cognard sait qu’il ne devra pas seulement sauver Talhouarn, mais tous ceux qui sortent de ce système pourri. Des forçats libérés qui vivent comme des bêtes et commettent les pires choses pour retourner en enfer ! Cette situation lui est insupportable. Mais aider ces bagnards, c’est aussi s’attirer les foudres des autorités et dans un endroit comme celui-ci, ce n’est pas la meilleure des choses à faire ! Patrice Quélard réussit à nous embarquer avec Cognard d’un bout à l’autre de l’histoire. Ce récit est autant une découverte historique qu’une vraie lecture de fiction. On vit avec les bagnards et les risques qu’ils encourent, et on vit avec ceux qui sortent. Cognard est notre fil rouge, mais tout est important dans ce récit prenant et très bien écrit. Quelle découverte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close