Bobby Mars forever

Résumé de l’éditeur : Nous sommes toujours à Glasgow en 1973. En ce mois de juillet, Bobby March, héros local qui a réussi dans la musique, est retrouvé mort d’une overdose dans une chambre d’hôtel. Parallèlement, la jeune Alice Kelly, adolescente solitaire, a disparu. Autre disparition inquiétante, celle de la nièce du chef de McCoy qui avait de mauvaises fréquentations. McCoy est chargé d’enquêter. Toujours aussi dangereuse, la ville de Glasgow n’a rien perdu de sa noirceur…

Alice Kelly 13 ans a disparu. On ne parle que de cela dans tout Glasgow. Son nom est sur toutes les lèvres, en espérant la retrouver rapidement, mais surtout pour qu’un autre enfant ne soit pas enlevé. Nous sommes toujours en 1973 (référence au dernier opus), à Glasgow et l’inspecteur McCoy est toujours aussi efficace et hors du commun. Sa désinvolture, sa droiture et son honnêteté dans un monde où les arrangements entre amis sont monnaie courante, font de lui un exception. Et une exception très efficace. Sauf qu’en ce mois de Juillet bouillant, la situation à Glasgow est bien délicate. En plus de la disparition d’Alice Kelly à laquelle McCoy ne participe pas, mis au placard par le temporaire responsable du Commissariat, Raeburn, le rocker Bobby Mars vient d’être retrouvé dans un hôtel, mort d’une overdose. Et bien sûr, c’est à McCoy qu’on confie l’affaire ! Mars semble ne pas avoir laissé beaucoup d’indices… Si à cela on ajoute une série de cambriolages inexpliqués et Murray, son chef, qui lui demande de gérer la disparition de sa nièce Laura, qui a mystérieusement déserté le domicile, McCoy a du pain sur la planche. Voici donc non pas une, mais bien quatre enquêtes qu’Alan Parks nous propose dans ce troisième roman consacré à son héros l’inspecteur McCoy. Une écriture toujours aussi intéressante et détonante, pour un inspecteur qui passe plus de temps dans les bars et avec ses amis borderlines plutôt qu’au commissariat à se concentrer. Mais il faut bien reconnaître que la méthode McCoy fonctionne et que le style de l’auteur fait mouche. Toujours sur un rythme soutenu, pendant quelques jours, les enquêtes se croisent et pour certaines se recoupent. On retrouve les personnages des opus précédents… Bref, tout est là pour offrir au lecteur une très bonne lecture. Beaucoup de personnages dans cette histoire, mais le tout reste robuste et fluide. Les enquêtes avancent bien et le héros est toujours aussi habile. Une enquête bien menée par Alan Parks.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close