Le Diable en échange

Résumé de l’éditeur : Tout en efficacité et en concision, ce récit paru en 1982 est d’une modernité étonnante : hormis l’absence de téléphones portables et autres gadgets hi-tech, toute l’action pourrait se passer au beau milieu des années 2010. La situation de départ est toujours actuelle : un correspondant anglais plus ou moins imposé aux deux adolescents de la maison par des parents bien intentionnés, avec les inquiétudes et les espoirs que l’arrivée de cet inconnu suscite chez les uns et les autres.
Or, loin de fournir un récit attendu sur ce thème typique des années collège (appréhension, puis découverte mutuelle et petits ajustements, et enfin grande amitié idyllique au-delà des frontières), l’autrice dynamite les codes en proposant une version apocalyptique de la rencontre interculturelle. Car le garçon qui descend de l’avion est un véritable cauchemar : moche, sale, paresseux, inculte, mal élevé, amateur de junk food et indifférent à tout, sauf à l’encombrante collection de cailloux qu’il emmène partout avec lui.
La curiosité du lecteur est éveillée, et jusqu’à la dernière page, l’attention ne faiblira pas. D’abord scandalisés par cet enfant sauvage qui transgresse toutes les règles, boit à la bouteille, se promène nu dans la maison et stocke sous son lit boîtes de sardines et chaussettes sales, Ewald et sa grande sœur Sybille, lycéenne, ne tardent pas à jubiler : leurs parents infaillibles perdent leur belle assurance, contraints de lâcher du lest pour préserver leur santé mentale. Comme un mauvais génie, Jasper, vite surnommé « the devil », devance et exprime sur un mode caricatural le désir de révolte du frère et de la sœur. Les adolescents prennent finalement le parti de l’intrus contre l’autorité parentale, et comprennent qu’il cache un secret douloureux : il est le vilain petit canard, le mal-aimé de sa famille, enfant d’un premier mariage ballotté entre des beaux-parents successifs.

Ewald est un jeune garçon solitaire. Peu d’amis et des camarades qui ne sont pas très tendres avec lui. En plus de tous ces malheurs, il n’est pas très doué en anglais… ce qui contrarie beaucoup ses parents. Ils pensent dans un premier temps l’envoyer en Angleterre, mais ils se ravisent… pour accueillir un correspondant. C’est bien un correspondant se dit Ewald. C’est toujours mieux que d’être bloqué en Angleterre 6 semaines… En plus, Tom le correspondant semble accueillant et gentil. Ça ne pourra que bien se passer. Oui mais voilà à la descente de l’avion Tom n’est pas là ; à sa place, Jasper son frère aîné fait son apparition. Comment décrire Jasper, grand, sale, bougon, méchant, bref, pas du tout ce qui était prévu et pas le correspondant idéal. Pris au dépourvu, toute la famille rentre à la maison avec ce cadeau encombrant qui va vite s’imposer à tous comme le boulet anglais… Bibi, la sœur de Ewald entrevoit toutefois un petit quelque chose dans le comportement de Jasper qui laisse penser qu’il n’est pas comme cela sans raison. Et à force de prendre sur soi, toute la famille apprend à connaître ce balourd qui a un lourd passé et qui ne souhaite qu’une seule chose, revoir Mary, sa maman de cœur. Toute la famille va l’aider dans son entreprise. Jasper n’a décidément pas que des mauvais côtés, bien au contraire. Voici une histoire qui ne laissera pas indifférent. On se prend à essayer d’expliquer le comportement du petit correspondant et le fil du mauvais garçon n’est pas déroulé jusqu’au bout de l’histoire. L’arrivée de Jasper prend une tournure originale et donne un souffle inattendu au récit. Cette originalité entraîne le lecteur sur une réflexion qu’il n’aurait imaginé en début de lecture. La narration est bien maîtrisée et le tout est solide pour un roman ado. Une lecture fort agréable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close