Félicratie

Résumé de l’éditeur : Une comédie parodique et post-apocalyptique avec des chatons et des extraterrestres ? Alien vs Mad Max vs The Walking Dead vs Idiocratie ? «Je m’appelle Yacine, j’ai 16 ans et mon boulot, c’est animal domestique pour extra-terrestres. Parce qu’ils ont gagné, ces couillons. Ils ont envahi la Terre. Et comme leur seul point faible, ce sont les poils de chat, ben croyez-moi qu’on n’a pas le cul sorti des ronces.» Suivez les aventures post-apocalyptiques de Yacine, Rose, Diego et leurs cinq adorables chats armes mortelles à travers les égouts de Paris, la forêt de Sologne et l’espace suborbital ! Sauveront-ils la planète des terribles Smnörgasiens ? Yacine retrouvera-t-il sa dignité et un pantalon digne de ce nom ? Diego avouera-t-il être – comme tout le monde le soupçonne – un assassin professionnel ? Rose deviendra-t-elle encore plus badass qu’elle n’est déjà ? Seul l’avenir répondra à ces questions existentielles… Une comédie post-apocalyptique à la fois hilarante, effrayante, émouvante…

Voilà, c’est arrivé ! C’est pas faute d’avoir vu et revu cela dans des films. Les envahisseurs ont gagné. Nous sommes en 2029. Des vaisseaux sont apparus soudainement dans le ciel, partout dans le monde. Ils auraient pu annoncer une rencontre pacifique, après tout, parcourir autant de distance pour faire la guerre ça n’a pas de sens, mais rien ne s’est passé comme cela. Les troupes sont arrivées et ont tout dévasté en massacrant tous les humains présents. Enfin presque tous. Nous ne sommes pas dans Astérix, mais des humains ont survécu et se sont organisés pour survivre en vue de tenter une contre-attaque. Ils résistent encore à l’envahisseur. D’autres survivants ont eu toutefois moins de chance, ils ont été capturés et sont désormais les animaux domestiques des Smnörgs. Sortes d’insectes géants qui s’expriment par stridulations, ils ont faits des hommes leurs animaux de compagnie. A Paris, Yacine est l’un d’eux. Habillés en pilou, seule tenue concédée par les Smnörgs pour les humains, il habite avec deux Smnörgs qui passent leur temps à le coiffer. Oui oui, c’est leur passe-temps. Yacine est intelligent, mais finalement un peu résigné à ne pas s’en sortir. Quand Rosamonde débarque chez ses Smnörgs, un espoir renaît. Elle semble forte, déterminée et surtout avec un passé de rebelle qui redonne de la vie à Yacine. L’espoir est encore plus grand lorsque les deux adolescents découvrent dans la cabane du jardin cinq chats miraculeusement épargnés par les envahisseurs. Oui miraculeusement car, en plus d’avoir exterminé les humains, ils ont aussi tué tous les félins, les Smnörgs étant sensibles à tout ce qui est lié à l’espèce, et en particulier les chats. La découverte de ces chats sonnent comme un miracle et un début de solution. Reste à les faire sortir de la maison. Yacine et Rose font appel à Diego, chef de bande et débrouillard hors pair et aussi bien plus âgé qu’eux pour exfiltrer les chatons et par la même occasion, se faire la belle. Les trois acolytes ont bientôt une nouvelle mission en plus de sauver ces chats capables de tuer les Smnörgs par un simple poil, celui de rejoindre l’alliance rebelle et trouver un moyen de reprendre le contrôle de leur vie et leur planète. Ils auront besoin du talent de chacun pour arriver à renverser cette situation terriblement mal engagée. Plus tard il sera question de renverser l’invasion en s’emparant du Gardien, le vaisseau mère de 50 kms de long en orbite autour de la Terre. Yacine, Rose, Diego et tous leurs compagnons ne sont pas au bout de leur peine. L’auteure livre ici un récit prenant, plein d’humour et globalement réussi. Les personnages sont attachants et l’action est présente de bout en bout. On ne peut s’empêcher de se souvenir de films comme « ID4 » qui traitait du même sujet avec quelques similitudes notamment sur la manière de renverser les envahisseurs par la prise du vaisseau amiral, même si la fin diffère. Le récit porte toutefois l’originalité de la fragilité des extra-terrestres concernant nos amis félins. Cela donne une touche de singularité à ce récit qui plaira aux ados. Quelques passages un peu plus crus sur les termes laissent à penser que le roman est plutôt destiné au grands adolescents. Une lecture plaisante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close