Iliade

Résumé de l’éditeur : Scandale en Grèce : le prince troyen Pâris a enlevé la belle Hélène de Sparte, tout juste mariée au roi Ménélas. Afin de laver l’affront, toutes les cités de Grèce s’assemblent en une invincible armada. En vue : les immenses remparts de Troie, qu’ils se promettent d’abattre en quelques semaines. La guerre se prolongera pendant dix ans. Une décennie de ruse, de combats, de provocations et d’impitoyables négociations…

Achille, Ulysse, Agamemnon, Pâris, Priam, Hector et bien sûr Hélène, la belle Hélène, par qui le malheur et la guerre, sont arrivés. Nous sommes au temps des légendes, des mythes et des Dieux qui peuvent aussi bien aidés ou trompés les hommes. Ces mêmes Dieux qui vont convaincre Pâris, le Troyen, que sa destinée n’est autre que de partager la couche de la plus belle femme de Grèce, Hélène. Parti à Sparte comme tous les prétendants de la belle, il l’enlève après qu’elle ait choisi Ménélas, le Grec, comme époux. La Guerre de Troie est déclarée. Les alliés Grecs, menés par Agamemnon, se regroupent pour faire le siège de Troie. Les Troyens se préparent à combattre. Cette guerre, qui pour les grecs ne devait durer que quelques jours, voire semaines, durera près de dix ans. Après tant de temps, le cœur des hommes n’est plus à la guerre mais à la stratégie. Les corps sont épuisés et les esprits ailleurs, en terres grecques là où les épouses et les fils les attendent. Ulysse, fin stratège, voit en cette guerre interminable, la démonstration de ce qu’il avait annoncé avant qu’elle ne commence. Personne ne sortirait vainqueur de cette guerre, sauf peut-être la décadence de la Grèce. Ulysse avait vu juste et ces dix années passées en sont l’illustration. Il faut maintenant en finir d’un côté ou de l’autre. Les gloires de deux camps s’affrontent, Hector le Troyen, Achille le Grec et tous leurs compagnons d’armes et bien sûr Ulysse qui observe en attendant son heure. La suite et fin on la connaît, l’entrée dans Troie, le Cheval, le massacre, la fin de la Cité, le retour d’Hélène à Sparte… Michel Honaker nous offre une nouvelle approche de l’œuvre d’Homère. On en connaît la fin bien sûr mais l’écriture, les mots, le style font de ce roman une relecture très réussie de cette œuvre mythique. L’auteur aura réussi la double performance de faire découvrir la mythologie aux plus jeunes et de réconcilier les plus anciens avec cet épisode mythologique, pas le plus aisé à lire. Un roman parfaitement maîtrisé et abouti.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close