Falalalala

Résumé de l’éditeur : Un véritable tonneau rempli d’histoires folles, belles, humaines, hilarantes, bouleversantes, peuplées de gens normalement bizarres et bizarrement normaux. Chez les Tannenbaum, on est petit. Trois générations d’achondroplases, soit sept naines, gèrent ensemble Tannenland, le paradis réduit des êtres miniatures. Deuxième curiosité alsacienne après la cathédrale de Strasbourg, experte en Bredele et productrice des meilleurs shows de Noël de la région, cette famille n’a rien d’ordinaire. Sauf peut-être Richard, 19 ans, le seul garçon de la tribu. Le seul grand, aussi. L’exception à la règle, la mouche dans le lait. Tout aurait pu néanmoins rester ainsi, si… Si le coeur de Lulu Tannenbaum, 16 ans, ne s’était pas déglingué ! Si la Syrie n’était pas en guerre. Et si Hervé Vilard était juste un chanteur.

J’ai beaucoup entendu parler de « La Fourmi rouge » qui a révélé Émilie Chazerand au grand public et que je n’ai toujours pas lu (à ma courte honte). Par contre, son dernier roman m’a tout de suite tapé dans l’œil avec sa couverture rouge très réussie et… quelle belle surprise !!! Ouvrez vite ce roman aux allures de conte moderne pour entrer dans la surprenante maisonnée des Tannenbaum. Entouré de toutes ces figures féminines et naines, depuis trois générations, le jeune Richard se sent un peu seul et différent, le homme de la famille qui, de surcroît, mesure quasiment 2 mètres ! 
L’ambiance festive des préparatifs de Noël en Alsace est très bien transcrite. On aurait presque envie d’accompagner les personnages dans les rues de Strasbourg ! J’ai beaucoup aimé l’atmosphère générale de ce « feel-good » qui m’a fait vivre des émotions fortes aux côtés de ces personnages hauts en couleurs. Ils sont tous aussi touchants, grinçants que décapants ! La famille est parfois un peu passée au vitriol mais toujours avec humour et pour notre plus grand plaisir. Honnêtement, il m’est rarement arrivé de pleurer et de rire autant à la lecture d’un roman ados ! En refermant ce livre rafraîchissant, on ne peut pas s’empêcher de se demander où l’autrice, à l’imagination débordante, va chercher toutes ses idées ! C’est hilarant, mais aussi bouleversant, alors je n’ai qu’un conseil à donner aux autres lecteurs en cette période morose : poussez la porte du Tannenland pour faire la connaissance de cette famille pétillante, drôle et originale ! Maintenant, je pense que je vais rapidement me plonger dans « La Fourmi rouge » car je vais avoir beaucoup de mal à sortir de l’univers de ce roman, donc je vais poursuivre avec l’écriture d’Emilie Chazerand.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close